Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Fred Hidalgo
  • Le blog de Fred Hidalgo
  • : Parce que c’est un art populaire entre tous, qui touche à la vie de chacun et appartient à la mémoire collective, la chanson constitue le meilleur reflet de l’air du temps : via son histoire (qui « est la même que la nôtre », chantait Charles Trenet) et son actualité, ce blog destiné surtout à illustrer et promouvoir la chanson de l’espace francophone ne se fixera donc aucune limite…
  • Contact

Profil

  • Fred Hidalgo
  • Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.
  • Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 10:45

Il faut tourner la page

 

Cinquante articles (éditoriaux, critiques de disques et de concerts, comptes rendus de festivals, reportages, hommages, etc.) en un peu moins de trente-six semaines : un tous les cinq jours en moyenne, de façon toute naturelle, sans jouer au mineur stakhanoviste, rien que pour le plaisir du partage de l’Art (mineur ?) de fond qu’est la chanson… Cinquante articles : une simple étape, un jalon symbolique, un aboutissement ? L’heure de tourner la page ? « Est-ce bien sérieux d’ailleurs / Passé les soixante berges / De pratiquer l’art mineur / Qu’a illustré le beau Serge ? »

 

Mission accomplie ? Au départ, après une période de deuil forcé, la création de ce blog – conçu un peu comme un journal – était nécessaire pour renouer le fil entre rédacteurs et lecteurs de Chorus, abandonné comme un chien sur le bord de la route, en plein été, alors que nous avions déjà en ligne de mire son vingtième anniversaire… et la somptueuse fête qu’il méritait de connaître. Mais au fil des mois, Si ça vous chante a largement transcendé le « cas » Chorus, pour devenir un support à part entière, un lien nouveau entre amateurs de chanson francophone à travers le monde. Alors, aujourd’hui, à l’issue de ces cinquante rendez-vous proposés sur le net comme on tend une main fraternelle à qui veut bien la saisir (ou comme un Souchon lance ses « balles »), je me pose la question de son avenir, à la façon de Nougaro s’interrogeant sur son rôle : « Pourquoi suis-je et à quoi sers-je / Dans la mine où je m’immerge / Charbon rouge de mon cœur / Un projecteur sur le front / Comme au casque du mineur / Artiste mineur de fond… »

À bout de souffle ?

Je vous dis tout, je ne vous cache rien : aurai-je le loisir de poursuivre ce blog (de plus en plus prenant) encore longtemps ? Des livres à éditer (ma seconde activité depuis 1984 ; le prochain paraît à la fin de l’été dans le Département chanson que j’ai créé en 2003 chez Fayard), d’autres à écrire… et différents projets (conférences, exposition…) m’obligent en effet à déterminer des priorités. Et dans l’affirmative – puisque sa fréquentation (cf. son classement persistant au Top international des blogs francophones) montre une véritable attente –, selon quelle périodicité ? Le sprint final étant exclu, du demi-fond au marathon, tous les rythmes sont possibles, tant que le souffle ne fait pas défaut.

 

 

À vrai dire, au-delà de ces considérations pratiques, je crains surtout – étant habitué depuis des lustres (1975 !) à animer une rédaction – de me lasser de la solitude du blogueur (mineur ?) de fond, alors que Si ça vous chante se voulait collectif dès l’origine (notamment avec sa rubrique « Chant libre » qui, c’est le moins qu’on puisse dire, n’est guère utilisée). L’envie d’avoir envie ne va-t-elle pas disparaître, finalement, faute de « partenaires actifs »… voire de commentaires réactifs (même si le fait de s’être inscrit soi-même à ce blog, et surtout de le rester, est un évident indice de satisfaction) ? Pour détourner un vieux slogan publicitaire, Si ça vous chante ne s’use que si l’on ne s’en sert pas… « Pourquoi suis-je et à quoi sers-je / Dans la mine où je m’immerge ? »

Or, il est essentiel d’aller toujours de l’avant, quitte à suivre le même sillon, en creusant plus à fond la même veine, de ne jamais se reposer sur ses lauriers pour mieux faire fructifier son talent (au sens biblique du terme). Un jour, Claude Nougaro, véritable Phénix de la chanson, m’a dit : « Quand j’arrive au bout de quelque chose, il faut tourner la page*. La veine est épuisée, si tu veux… Moi, ma carrière, finalement, c’est en termes de minerais qu’il faut l’évaluer, c’est une carrière de craie. » C’était joliment exprimé, selon son habitude, et surtout, il avait raison – pour autant, bien sûr, que l’on cherche à vivre sans cesse de nouveaux lendemains qui chantent.

  

 

Alors ? Serions-nous en passe de parvenir au bout du voyage de Si ça vous chante, après celui de Chorus, brusquement interrompu en pleine traversée ? Certes, cher Claude, il faut savoir tourner la page. Quand la veine est effectivement épuisée. Mais, pour reprendre ta métaphore, si la mine regorge encore de pépites ?! Quel serait ton conseil aux mineurs de fond qui se shootent au charbon du langage, toi qui faisais si volontiers chorus ? Stop ou encore ? S’il s’agit d’aborder de nouveaux rivages – et il n’en manque pas dans la chanson française, dont l’horizon continue de s’élargir autant qu’il reste de territoires à (re)découvrir –, j’ai comme l’impression solidaire qu’aujourd’hui, « ami chemin », tu nous dirais : « Embarquement immédiat »… et vogue la galère !

 

*« Cette chanson, me confia-t-il, je l’avais écrite avenue Junot [sa maison de Montmartre, avant de partir pour New York début 1987]. Je venais de me faire opérer d’une hernie discale qui m’avait martyrisé pendant deux semaines et, comme la souffrance purifie, quand je me suis retrouvé dans ma maison, quittant l’univers clinique et douloureux, j’ai écrit cette chanson comme on écrit un poème. »

 

Partager cet article

Published by Fred Hidalgo - dans En bref et en vrac
commenter cet article

commentaires

remy long 16/08/2010 20:55


ben moi je lis ton blog, régulièrement et je pense à cette merveilleuse rencontre avec des amis qu'on a l'impression de connaitre depuis longtemps le jour où on les croise pour la première fois
(Tadoussac 2009 ). Nous avons tellement d'espérance et de mots en commun. Le sens et la voie, l'essence et la voix, et cette tenace idée que les hommes ne survivent que par l'essentiel, l'au-delà
des mots. Faut-il rappeler que notre maison vous est ouverte ? Amitiés et encouragements.... A bientôt peut-être ?


Fred Hidalgo 16/08/2010 21:37



Tout pareil, cher Rémy. La chanson a ceci de merveilleux, intrinsèquement, qu'elle permet de se reconnaître à peine s'est-on connus... Quant à l'invitation, si elle s'accompagne
de certains des vers et notes dont tu as le secret, elle ne restera pas longtemps sans écho...



Jean-Claude Perrotin 15/08/2010 09:48


Juste un petit mot car je comprends les frustrations possibles avec le grand vide qui suit les envois vers la toile. Je lis avec plaisir les informations du site; je découvre de nouveaux chanteurs,
mais je ne pousse pas jusqu'à donner un commentaire.
Sachez, monsieur Hidalgo, que vous faites un boulot formidable. Je demande à la bibliothèque des disques d'auteurs par vous conseillés et, grâce à vous, j'ai assisté à une soirée vraiment
extraordinaire cet été, au festival de Brioux s/ Boutonne, avec des chanteurs comme Michèle Bernard, Romain Didier, Yves Jamais, Amélie les Crayons,Nathalie Miravette et Bernard Joyet et
d'autres...
Merci encore et dites vous bien que point de commentaires ne signifie pas indifférence ou bouderie !
Continuez à nous faire découvrir de nouveaux talents (je n'avais jamais entendu parler de Remo Gary...)
JCl.


Fred Hidalgo 15/08/2010 11:15



Merci à vous, Jean-Claude, de vos précisions rassurantes et encourageantes à la fois. Et, surtout, quel plaisir de constater ainsi l'utilité pratique de Si
ça vous chante ! Rien que le fait de savoir qu'il aura permis de vous faire découvrir Rémo Gary... C'est d'ailleurs en pensant à cela que j'ajoute toujours quelques éléments biographiques et
de carrière à ces articles. Des précisions qui peuvent paraître superflues ou redondantes aux "initiés", mais ceux-ci ne se rendent pas toujours compte combien ils sont minoritaires ; il est donc
important de donner toutes les "clés" possibles... et ensuite, chacun ses choix : des goûts et des couleurs !

PS. Je continuerai évidemment à vous faire découvrir de nouveaux talents ou des talents méconnus (comme nous n'avons cessé de le faire depuis entre 1980 et 2009 à travers Paroles et
Musique puis Chorus), mais sans occulter pour autant les autres, quel que soit leur degré de notoriété (cf. Nougaro), quand je peux apporter un éclairage inédit ou personnel.
J'estime en effet depuis toujours, pour reprendre le slogan d'une association chanson qui existait dans les années 70, que si "la chanson a droit à tout le public, le public a droit à
toute la chanson".



André 14/08/2010 03:06


Bonjour,
Merci pour la newsletter, et la découverte de Rémo Gary.
Ce blog est indispensable !
Un ancien lecteur de Chorus (Ah ! Ce numéro avec Melaine Favennec...)
Bien cordialement,
André


Evelyne 31 06/08/2010 20:38


Bonjour Fred,

Je prends un plaisir toujours renouvelé à lire vos articles sur ce blog, à voir les photos et les vidéos que vous nous signalez... Merci pour ce partage !


Frederic Paris 06/08/2010 17:14


bonjour à tous les blogophiles qui font chorus....

Merci Fred, de nous alimenter (au rythme qui vous plaira) ce blog avec de nouveaux articles, cela nous plait et nous "enchante" nous pauvres orphelins du regretté trimestriel CHORUS!

De nouveaux artistes arrivent, les festivals les révèlent, mais n'oublions pas les anciens, ceux qui nous ont enchanté par le passé et pour certains qui continuent à le faire.
il y aura donc toujours matière à écrire, à commenter, à échanger à propos de la Chanson francophone...

Merci de nous avoir rappeler le bons souvenir de Claude Nougaro, le texte qu'il vous avait rédigé pour les 10 ans de Chorus est un petit trésor !


Merci de continuer, nous vous lisons !
je fais connaitre ce blog autour de moi,

radiophoniquement votre
Frederic