Profil

  • Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.
  • Le blog de Fred Hidalgo

Présentation

  • : Le blog de Fred Hidalgo
  • : Parce que c’est un art populaire entre tous, qui touche à la vie de chacun et appartient à la mémoire collective, la chanson constitue le meilleur reflet de l’air du temps : via son histoire (qui « est la même que la nôtre », chantait Charles Trenet) et son actualité, ce blog destiné surtout à illustrer et promouvoir la chanson de l’espace francophone ne se fixera donc aucune limite…

S’il vous enchante...

Avec le temps...

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Mercredi 9 juin 2010 3 09 /06 /Juin /2010 09:00

 Quiz que c’est que ça ?

   

« Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu… » Et du nom des auteurs des citations suivantes, vous en souvenez-vous ? « L’enfer, c’est les autres » ; « Le cœur a ses raisons que la raison ignore (ou ne connaît point) » ; « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » ; « L’argent n’a pas d’odeur » ; « S’il n’en reste qu’un, je serai celui-là » : cinq citations célèbres qui figurent dans quatorze chansons et un sketch interprétés par quinze artistes. C’est le nouveau quiz que nous propose Serge Llado. Pour s’amuser en chœur, voire – comme le disait Boby Lapointe – pour instruire en distrayant… Et, accessoirement, pour gagner un des albums ou DVD (et il y en a pour tous les goûts : voir encadré) offerts par Si ça vous chante aux lecteurs et lectrices (qui sont déjà inscrits ou s’inscriront dans les tout prochains jours à sa newsletter).

  

Pour ce faire, après avoir écouté le montage ci-dessous réalisé par Serge Llado, il faut répondre aux trois questions suivantes :

• Qui sont les auteurs des cinq citations ?

• Quels sont les quinze artistes et/ou groupes concernés ?

• Quels sont les titres des quinze chansons et sketch ?

Ces réponses (voir le nota bene en fin d’article) doivent nous être proposées en « commentaires » à cet article d’ici au dimanche 13 juin inclus (lesquels ne seront visibles qu’au terme de ce délai, afin de mettre tout le monde sur un même pied d’égalité). Nous contacterons les lauréats dans les jours suivants, en leur demandant de nous communiquer leur choix préférentiel et leurs coordonnées postales pour expédition du cadeau. Que cela ne vous empêche pas, en attendant, de contribuer à la vie de Si ça vous chante, par toutes sortes d’autres commentaires. Parlez-nous de vous, par exemple, de votre rapport à la chanson (écoutez-vous beaucoup de disques, voyez-vous beaucoup de spectacles, vous déplacez-vous dans les festivals ?)… ou de la façon dont la chanson francophone est perçue à travers le monde, où vous vivez, puisque notre blog compte des lecteurs sur tous les continents.

 

 

Mais d’abord…

Écoutez le montage de Serge Llado :

  

Montage Quinze artistes, quinze extraits

 

C’est parti : n’allez pas plus vite que la musique, histoire de ne pas risquer de fausses notes par trop de précipitation, mais ne tardez pas non plus à envoyer vos propositions. Quelques indices, néanmoins (on n’est pas des chiens !) : tous les interprètes en question sont francophones, français pour l’essentiel… ou d’« adoption » ; la première citation (« L’enfer c’est les autres ») a été reprise par quatre des quinze interprètes, la deuxième (« Le cœur a ses raisons que la raison ignore, ou ne connaît point ») par trois ; la troisième (« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ») par deux ; la quatrième (« L’argent n’a pas d’odeur ») par trois ; la cinquième, enfin (« S’il n’en reste qu’un je serai celui-là ») par trois. Le compte y est : cinq citations, quatorze chansons et un sketch, quinze artistes (ou groupes).

 

blog-dessin.jpg

 

Alors, à vous de jouer (en n’oubliant pas de vous inscrire au blog, si ce n’est déjà fait – voir « inscription à la newsletter » en colonne de gauche de la page d’accueil ou… « leçon n° 1 » de « Méli-Mélodie » –, pour bénéficier de la possibilité, une fois pour toutes, de recevoir des disques, DVD ou livres que nous continuerons d’offrir périodiquement, seulement contre frais d’envoi et d’emballage)… Enfin, tout cela, si ça vous chante, bien sûr… Ici, on n’oblige à rien ; rien n’étant plus insupportable, par exemple, que ces artistes qui vous obligent à vous lever, à taper dans les mains, à exécuter une gestuelle imposée, comme pour mieux nous formater encore aux mœurs artificielles et mercantiles de la télévision. Comme si ces artistes-là étaient à sa solde ; comme si le public était définitivement composé de moutons de Panurge… Qu’en dites-vous d’ailleurs ?

Mais voici déjà la liste des albums et DVD (de l’espace francophone) offerts par Si ça vous chante aux lauréats de ce quiz (peu importe l’ordre d’arrivée de vos « commentaires », seul compte le fait d’avoir donné les bonnes réponses d’ici au dimanche 13 juin) :

 

encadre-cado-quiz.jpg

 

C’était bien

Et puis, séquence émotion, histoire d’illustrer en beauté cet article, voici un document techniquement imparfait mais exceptionnel à plusieurs titres. D’abord parce qu’il provient de la collection personnelle de Serge Llado (il en a été le témoin direct, étant lui-même au programme de la soirée concernée, avec – on le verra au générique final – certains autres « humoristes » qui ont fait leur chemin depuis…). Ensuite, parce qu’il s’agit de Gaby Verlor, compositrice de grandes chansons (pour Luz Casal, Jean-Roger Caussimon, Nino Ferrer, Boby Lapointe, Les Frères Jacques, Mouloudji…), notamment celles écrites par son comparse Robert Nyel (Déshabillez-moi pour Gréco, Ma p’tite chanson pour Bourvil…) dont ce Petit Bal perdu qu’elle interprète ici elle-même, en s’accompagnant au piano.

   

 

C’était en mars 1991 à l’occasion du 90e anniversaire du Caveau de la République, à Paris (dont elle fut longtemps la pianiste attitrée), et il n’est pas bien difficile de comprendre, en lisant son émotion vers la fin de la chanson, tout ce que représentait pour elle Le Petit Bal perdu (dont le vrai titre est C’était bien). Peut-être bien sa propre histoire ? Gaby Verlor nous a quittés le 6 avril 2005, dans sa 84e année.

   

 

Et puis, pour la route (jusqu’à notre prochain sujet), la même chanson interprétée trente ans plus tôt, à sa création (le 9 décembre 1961, dans Rendez vous avec… de Jacqueline Joubert) par Bourvil, l’incomparable Bourvil. Mais en « impossible duo » avec la charmante Elsa Lunghini (montage réalisé pour l’émission Les Duos de l’impossible de Jean-Pierre Foucault), histoire de montrer que la chanson est une chaîne sans fin qui sait relier instantanément, comme nulle autre discipline artistique, les générations (d’artistes et de publics)… quand la musique est bonne et que les paroles sont au diapason. Histoire aussi qu’on puisse dire, dans trente ans par exemple, que Le Petit Bal perdu… oui, c’était bien. Vraiment bien.

_____________ 

NB. Pour le quiz, nous offrirons bien sûr des CD et DVD en priorité à ceux ou celles qui auront répondu aux questions posées dans le délai imparti, mais non exclusivement : si vous n’êtes pas très nombreux à fournir la totalité des réponses, nous effectuerons en effet un tirage au sort parmi ceux qui en auront trouvé le plus.

 

Publié dans : L'Amusicoscope - Par Fred Hidalgo
Ecrire un commentaire - Voir les 27 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés