Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Fred Hidalgo
  • Le blog de Fred Hidalgo
  • : Parce que c’est un art populaire entre tous, qui touche à la vie de chacun et appartient à la mémoire collective, la chanson constitue le meilleur reflet de l’air du temps : via son histoire (qui « est la même que la nôtre », chantait Charles Trenet) et son actualité, ce blog destiné surtout à illustrer et promouvoir la chanson de l’espace francophone ne se fixera donc aucune limite…
  • Contact

Profil

  • Fred Hidalgo
  • Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.
  • Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 10:54

Collection d’hiver – 3

 

Après le citoyen du monde Dick Annegarn et le Tourangeau Marcel Kanche, c’est au tour d’un Québécois de s’inscrire au générique de la collection d’hiver de Si ça vous chante. Pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit (à mon humble avis) du chef de file de la « jeune chanson » québécoise, après les générations incarnées successivement par Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Robert Charlebois et autres Luc De Larochellière. Mais un chef de file qui ne ressemble à aucun de ses prédécesseurs ni collègues du même âge, sans doute le plus français des chanteurs de Nouvelle-France…

 

lapointe2.jpg

 

• SEUL AU PIANO. Le Lion imberbe – Ces étranges lueurs / Le Magnétisme des amants – Les Vertiges d’en haut – 27-100 rue des partances – Moi, Elsie – Maman – Nous restions là – Deux par deux rassemblés – De glace – L’Amour solaire – Tous les visages – Les Lignes de la main – Les Sentiments humains – Reine Émilie – Au Bar des suicidés. (69’42 ; prod. Les Disques Audiogramme, distr. Québec : Sélect ; distr. France : Wagram Music ; site de l’artiste.)

Le hasard a voulu que je sois l’un des premiers journalistes français, le premier peut-être, à écrire sur Pierre Lapointe (« le très jeune, très dandy, très provoc et très talentueux Pierre Lapointe »), l’ayant découvert en spectacle, au Québec, à ses débuts, séduit et admiratif d’emblée, fasciné presque (c’est le terme que j’utilisais alors dans Chorus), et surtout à le présenter comme un artiste à suivre de très près : « On reparlera sans doute très vite de ce jeune homme, écrivais-je notamment, dès qu’il aura sorti son premier album, mais si vous avez d’ores et déjà l’occasion de le voir en concert, ne le manquez pas ! Rien que pour ce Lapointe-là (les connaisseurs se souviennent sûrement du rocker Éric Lapointe qui a connu de beaux succès au Québec), le voyage (12 000 km aller-retour quand même) valait la peine… »

   

 

Ce n’est pas parce que la suite, justement, m’a donné raison, mais parce que « ce Lapointe-là » me fait fondre de bonheur à chaque fois, et à coup sûr, que j’ai envie de poursuivre le partage. Après trois albums en studio (en 2003, 2005 et 2009), Lapointe seul au piano revisitant son répertoire en public (et offrant deux titres inédits : Moi, Elsie et La Boutique fantastique), c’est ce que la chanson peut donner de plus beau dans l’épure, le poignant, l’émotion, l’humour aussi. Magnifique !

 

Partager cet article

Published by Fred Hidalgo - dans Actu disques et DVD
commenter cet article

commentaires

Novelet 13/02/2011


Juste un petit rappel, puisque c'est d'actualité, le festival Chant'Appart', qui a lieu en Pays de la Loire en Février-Mars, a accueilli Pierre Lapointe en 2003, alors qu'il était quasi inconnu en
France.
Un peu de pub pour Chant'Appart' ne fait pas de mal!!!


Jean-Noël Grosmenil 13/02/2011


Là Fred, tu me fais plaisir tu ne peux pas savoir à quel point. Car Pierre Lapointe a une passion pour un type que j'estime beaucoup: Claude Léveillée. Et on oublie trop souvent de parler de cet
immense bonhomme dans la chanson québécoise. Et ce qu'il a apporté est immense ... C'est le prolongement de Leclerc, le premier à avoir mis en musique G. Vigneault, E. Nelligan a sorti A. Gagnon et
il a été la source d'inspiration de gens comme Lapointe.

http://www.ql.umontreal.ca/volume11/numero2/culturev11n2c.html

Un lien en cadeau:

http://www.youtube.com/watch?v=F9rXXanYW0E

Claude, salut ! On pense toujours très très fort à toi, que ta vie aille du mieux possible, même sur quatre roues.

Merci Fred !


Jean-Noël Grosmenil 13/02/2011


Claude, je l'ai sonorisé pour ce qui a je crois été sa dernière prestation scénique importante en France. Il faisait le Festi'Val-de-Marne sur une seule date pendant les grèves de 1995, avec
partage du plateau avec ... Juliette Gréco à Cachan. Nous avions accepté d'assurer car un message était placé avant pour expliquer pour quelles raisons nous faisions "quand même" ce spectacle.

Je garde des souvenirs émus de sa balance, du spectacle et surtout de l'après spectacle épique. Je connaissais l'artiste, pas le bonhomme: la rencontre a été fantastique. L'homme savait vivre, très
bien vivre et avait de très belles histoires à raconter.

Depuis, nous sommes toujours restés en contact. Même encore à ce jour, c'est devenu juste moins facile vu ses ennuis de santé et autres. Le Québec lui rend hommage de façon assez régulière, nous
lui donnons ce soir un "salut" à 12 000 km de distance !


Helene 16/02/2011


Bonjour,
Une petite note en plus puisque personne ne l'a souligné...
Et puisque Pierre (himself) nous a raconté la belle histoire de la chanson "Moi, Elsie" : ce très beau texte est signé Richard Desjardins ! Et la musique confiée à Pierre.
Et derrière ce texte au féminin se cache Elisapie Isaac, une chanteuse inuk que Pierre a eu la bonne idée de présenter lors de son concert au Théâtre de l'Atelier le 7 février dernier.
Une occasion de plus d'aller jeter une oreille dans la toundra !
Et quelle bonne idée de lui avoir "empruntée" sa chanson : juste magnifique !
Bravo pour le blog et bravo Pierre. Hâte de le revoir sur scène.


Odile 24/02/2011


On pourrait se féliciter de voir dans la rubrique musique du Télérama de cette semaine, Pierre Lapointe.
Mais Valérie Lehoux, ne lui a accordé que deux clefs!
C'est son droit,mais nous n'avons pas les mêmes goûts!