Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SI ÇA VOUS CHANTE (le blog de Fred Hidalgo)
  • SI ÇA VOUS CHANTE (le blog de Fred Hidalgo)
  • : Parce que c’est un art populaire entre tous, qui touche à la vie de chacun et appartient à la mémoire collective, la chanson constitue le meilleur reflet de l’air du temps : via son histoire (qui « est la même que la nôtre », chantait Charles Trenet) et son actualité, ce blog destiné surtout à illustrer et promouvoir la chanson de l’espace francophone ne se fixera donc aucune limite…
  • Contact

Profil

  • Fred Hidalgo
  • Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.
  • Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.

Site de Fred Hidalgo

Journaliste, éditeur, auteur
À consulter ICI

Recherche

Facebook

La Maison de la chanson vivante
   (groupe associé au blog)
 

Jean-Jacques Goldman, confidentiel
  (page dédiée au livre)

Livres

7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 14:27

Des chants et des rires d’enfants…

 

C’est déjà la trente-troisième occasion qui m’est donnée d’adresser mes vœux enchantés, noir sur blanc ou par écran interposé. Alors, avec Jacques Brel, en cette période qui a tant besoin d’émules et d’alter ego de Don Quichotte, je vous souhaite de poursuivre la quête d’un « impossible rêve » jusqu’à son accomplissement – l’« impossible » ou l’utopie n’étant que ce qu’il nous reste à réaliser –, mais avant tout et sans attendre « des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants »  

 

 

Trente-trois tours plus tôt, durant l’hiver 1979-1980, nous travaillions à l’élaboration du « mensuel de la chanson vivante » destiné à combler une invraisemblable lacune : l’absence totale en France (et dans ce qu’il est convenu d’appeler l’espace francophone) de tout journal « sérieux » consacré à la chanson d’expression française (et des langues régionales ou vernaculaires de France et dudit espace francophone). À son origine indirecte : Jacques Brel. C’est en effet une phrase du Grand Jacques, extraite d’un chef-d’œuvre de son dernier album, qui allait finir de nous décider : « Nous savons tous les deux (lui et Jojo, mais c’était comme si cela s’adressait aussi à « Mauricette et Frédo ») que le monde sommeille par manque d’imprudence. »  

 

 

 Nous décider… et nous apporter la motivation nécessaire – car il en fallait de la motivation pour lancer un magazine mensuel à vocation internationale sans financier ni sponsor ni groupe de presse, sans être reconnus ni même connus du « métier » (de la musique) et de la profession (journalistique). Là encore, c’est une assertion de Brel qui contribuerait à nous faire passer le pont : « Le talent, c’est d’avoir envie. » Or, si les finances nous faisaient bien défaut, il y avait une chose en revanche qui ne nous manquait pas, mais vraiment pas, c’était l’envie, justement…

Restait à constituer l’équipe (de talent) pour nous accompagner dans notre quête. Car nous avons toujours été persuadés pour notre part que, dans une entreprise collective, le talent c’est aussi de savoir s’entourer. Et c’est là un talent qu’a posteriori nous revendiquons sans fausse modestie. Ainsi nous honorons-nous d’avoir compté (par exemple) sur la participation de Jean-Pierre Leloir au comité de rédaction de Paroles et Musique, lequel nous offrit (par exemple) de nombreuses photos inédites de Jacques Brel dans notre premier numéro consacré à celui-ci, en juin 1982 (comme celle de sa couverture prise à l’Olympia 1964, lors de la création d’Amsterdam).

 

couv-PM21-copie-1.jpg 

On jugera plus globalement de ce talent d’équipe par le « générique » (ci-dessous) de nos collaborateurs au long de ces trois décennies passées à faire chorus en paroles et musiques… Autrement dit, à faire Paroles et Musique dans les années 1980 puis Chorus (Les Cahiers de la chanson) dans les années 90 et 2000. En paroles et musiques mais aussi en illustrations avec certains des meilleurs photographes de la scène française (outre Leloir, Rénald Destrez, Claude Gassian, Jean-Louis Rancurel, Pierre Terrasson… et Francis Vernhet) et de formidables dessinateurs et graphistes : Bridenne, Cabu, Glez, Hours, Margerin, Plantu… ou Quinton à qui l’on doit la pleine page d’ouverture du dossier Brel déjà cité.

 

dessin-Brel 

Sans oublier nos duettistes du Plat Pays : Frédéric Jannin (ex-assistant et ami de Franquin) et son scénariste Serge Honorez qui souhaitaient à leur façon (voir ces deux planches extraites d’une BD exclusive et à suivre intitulée La Cité Soupir, présentées ci-dessous l’une au-dessus de l’autre) la bonne année aux lecteurs de Paroles et Musique en janvier 1988… il y a exactement un quart de siècle.

L’occasion de les remercier publiquement (une nouvelle fois) et de leur adresser notre amical et fidèle souvenir, en les réunissant ici (pour la première fois) tous ensemble, collaborateurs attitrés et autres compagnons de route réguliers, occasionnels ou exceptionnels de Chorus et de P&M :

Cécile Abdesselam, Jean-Pierre Andrevon, Antoine, Michel Arbatz, Louis Arti, Luis Eduardo Aute, Olivier Bailly, Noël Balen, François-Régis Barbry, Geneviève Beauvarlet, Christian Bedei, Jean-Daniel Belfond, François Bensignor, Laurence Berthier, Jacques Bertin, Pascale Bigot, Yves Bigot, François Blain, Danièle Blanchard, Cécile Bonzom, Marie-Agnès Boquien, Jean-Michel Boris, Valérie Bour, Michel Bridenne, dessinJean-Dominique Brierre, François-Xavier Burdeyron, Anne Bustarret, Francis Cabrel, Cabu, Olivier Cachin, Louis-Jean Calvet, Richard Cannavo, Bernard Capo, Jean-Claude Catala, Francis Chenot, François Chesnais, Jeanne Cherhal, Alain Cinquini, Philippe Claudel, Bernard Clavel, Gérard Cléry, Thierry Coljon, Caroline Collard, Philippe Conrath, Philippe Cousin, Jean-Louis Crimon, François-René Cristiani, Jean-Loup Dabadie, Didier Daeninckx, Marcel Dallaire, Nicolas Dambre, Gérard Davoust, Michaël De Montzlov, Patrice Delbourg, Thierry Delcourt, Guy Delhasse, Yannick Delneste, Gérard Delteil, Mario De Luigi, Jean-Claude Demari, Richard Desjardins, Rénald Destrez, Christian Deville-Cavelin, Bertrand Dicale, Serge Dillaz, Alain Dister, Jean-Pier Doucet, Dominique Dreyfus, Dominique Duchesnes, Jean-Jacques Dufayet, Yves Duteil, Jacques Erwan, Mathieu Fantoni, Guy Fasolato, Jacques Favart, Pierre Favre, Jean Ferrat, Gilles Floersheim, Jean-Louis Foulquier, Maurice Frot, Élizabeth Gagnon, Claude Gassian, Anne-Marie Gazzini, Denis Gérardy, Loïck Gicquel, Monique Giroux, Damien Glez, Jean-Jacques Goldman, Jean-Michel Gravier, Eve Griliquez, Salah Guemriche, Audry Guiller, Michel Hamel, André-Georges Hamon, Pascale Hamon, Jacques Hébert, Bernard Hennebert, Serge Honorez, Olivier Horner, Roland Hours, Christian Jacot-Descombes, Françoise Jallot, Frédéric Jannin, Alain Jeannet, Jean-Jacques Jelot-Blanc, Jofroi, Michel Jonasz, Thierry Jonquet, Bernard Joyet, Michel Kemper, Kent, Bernard Kéryhuel, Claude Klotz (alias Patrick Cauvin), Rémy Kolpa-Kopoul, Christian Laborde, Yann-Fanch Langoët, Pascale Lavergne, Olivier Lebleu, Thierry Lecamp, Yves Lecordier, Jean-Marie Leduc, Marc Legras, Valérie Lehoux, Anne Le Lann, Jean-Pierre Leloir, Claude Lemesle, Allain Leprest, Rémy Le Tallec, Michel Létourneau, Bernard Lopez (alias Bernard Maryse), Agnès Mabille, Pierre Mahier-Chopin, Monique Malfato, René Maltête, Frank Margerin, Guy Melki, Alain Meilland, Régine Mellac, Hervé Moisan (alias Achème), Jacques Mondoloni, Catherine Monfajon, Richard Montaignac, Jean-Pierre Moreau, Annie Morillon, Christian Mousset, Christine Mulard, Lucien Nicolas, Michèle Oster, Daniel Pantchenko, Jacques Perciot, Pascal Perrot, Catherine Pinot, Didier Pinot, Plantu, Patrick Poivre d’Arvor, François Possot, Alain Poulanges, Jacques Poustis, Patrick Printz, Miquel Pujado, Philippe Quinton, Jean-Louis Rancurel, Évelyne Reb, Éric Rémy, Renaud (Séchan), Alexandre Révérend, Philippe Richard, Robin Rigaut, Lucien Rioux, Marc Robine, Fabienne Roche, Daniel Rossellat, Didier Sandoz, Jean-Marc Sandoz, Robert Schlockoff, Patricia Scott-Dunwoodie, Thierry Séchan, Laurent Séroussi, Yves Simon, Mano Solo, Alain Souchon, Frank Tenaille, Pierre Terrasson, Françoise Ténier, Jean Théfaine, Marc Thirion, Maryo Thomas, Stéphanie Thonnet, Marc Thonon, Michel Trihoreau, Hélène Triomphe, Michel Troadec, Caroline Vanbelle, Didier Varrod, Jean Vasca, Jacques Vassal, Jean-Marie Verhelst, Francis Vernhet, Gilles Vigneault, Bernard Villiers, Éric Vogel, Albert Weber (en caractères italiques, les membres de nos comités de rédaction).

L’occasion aussi de penser à nos chers disparus (François-Régis Barbry, Jean-Pierre Leloir, Régine Mellac, Marc Robine et Jean Théfaine), et de souhaiter à tous les autres le meilleur pour les douze mois à venir, en continuant de « vivre debout »… si toutefois ça veut bien chanter pour la planète. L’occasion enfin de vous souhaiter, « lecteurs » réguliers ou intermittents de Si ça vous chante (dont certains nous sont fidèles depuis le premier numéro de Paroles et Musique, il y a donc trente-trois millésimes de cela : champagne, dirait Higelin !) nos vœux aussi fraternels que possible en ce monde où l’égoïsme et la duplicité, la frime et le profit sans partage gagnent chaque jour du terrain, au détriment du bien commun, comme une vieille maladie poisseuse (salut, la Souche !). En quelques mots, plus d’actualité que jamais, voici tout ce que nous vous souhaitons… et que je me permets d’emprunter au responsable indirect de ces trente-trois dernières années passées à élever pierre après pierre notre Maison d’amour de la chanson vivante :  

 

  

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir,
et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer,
et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions.
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement,
à l’indifférence, aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite surtout d'être vous...

Des vœux de Jacques Brel (prononcés le jour de l’an 1968), comme autant de maillons d’une chaîne solidaire reliant les hommes et les femmes de bonne volonté (souvenez-vous du « Fil de Chorus »…), qui sont aussi ceux de vos serviteurs Fred et Mauricette Hidalgo pour 2013. Ou plutôt, comme le chantait Gilbert Laffaille dans son succès satirique de 1977, Le Président et l’Éléphant (à l’époque où nous vivions justement en Afrique dans le pays où ledit « Président » venait chasser discrètement « l’Éléphant »), vos amis « Mauricette et Frédo »… qui, pensant déjà à créer un journal de chanson, commençaient alors à faire leurs gammes et à « se gratter » le do !  

 

 

PS. Avec toutes nos excuses, par avance, à ceux que nous aurions (involontairement) oubliés dans notre liste de collaborateurs « papier ». Qu’ils n’hésitent pas à nous contacter (et nous les y rajouterons volontiers). Pour le Net et Si ça vous chante, je tiens également à saluer et à remercier Serge Llado (… qui nous adressait d’ailleurs ICI ses vœux « présidentiels » de nouvelle année, toujours d’actualité).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Hidalgo - dans Éditoriaux
commenter cet article

commentaires

Nicolas 23/01/2013 00:06

Bonjour,
Je tiens à vous remercier pour ces pages très enrichissantes. Coïncidences ou tout simplement hasard ? Une passion pour Le très grand Jacques et ses idéaux, une passion pour la voile, des envies
plus forte que des envies, une impossibilité physique de laisser un monde sommeiller "par manque d'imprudence", un moment charnière ou il faut choisir entre réussir dans la vie et tenter de vivre
et d'accomplir un rêve ou deux si possible.
Au Gabon, ou nous vivons actuellement avec ma chère et tendre épouse, vous avez lancé le journal l'union, un défi en soit, nous projetons dans peu de temps de mettre les voiles en direction des
Marquises et de l'île d’Hiva Oa. Un cheminement spirituel nécessaire afin de faire une pause. Une purge indispensable pour garder un pied sur terre avec la tête dans les étoiles. Atlantique,
caraïbes, Panama, les marquises. Du déjà vu, probablement, sur les traces de...ou tout simplement un bonheur de réaliser des projets et de faire émerger en permanence de nouvelles envies...
Je tenais simplement à vous remercier de stimuler les esprits qui sont à l'écoute de résonances sur la vie… Un an de plus ou je ne vais pas dormir.

Nicolas

Fred Hidalgo 23/01/2013 11:09



Grand plaisir de vous lire, Nicolas… comme dans un miroir. Hasard ou coïncidence,
c’est une belle passerelle en tout cas entre les âges (car la création de L’Union, n’est-ce pas, remonte « à un temps que les moins de vingt
ans » – ou plutôt de quarante – ne peuvent pas connaître ; à une époque où le chef de l’État actuel s’essayait non pas à la politique… mais à la chanson !) et une envie commune, à
la croisée des chemins, d’accomplir ses rêves d’enfance.
Tenez-moi (tenez-nous) au courant de la suite, bien sûr, si vous décidez de « pousser »
jusqu’aux Marquises… et en attendant, quelles nouvelles du Gabon ? Par curiosité, à quel numéro en est rendu aujourd’hui L’Union ? Un
quotidien que nous avons non seulement porté sur les fonts baptismaux mais dont nous revendiquons le titre lui-même (nous étant apparu, à l’époque où nous en cherchions un pour définir le tout
premier organe de presse national, que « L’Union » – qui figure dans la devise du pays – serait idéal pour un territoire peuplé d’une quarantaine d’ethnies aux dialectes souvent
différents)… Un titre qui, dans notre esprit, annonçait déjà Chorus, avec une même démarche de rassemblement, comme cette union amoureuse propre aux
chansons réussies, faite de Paroles et (d’une) Musique…
À bientôt j’espère ! Tant qu’il y aura des hommes (et des femmes) conscients comme vous que
« le monde sommeille par manque d’imprudence », tout reste possible…



Agnès 21/01/2013 07:31

Bonne année 2013, chers Fred et Mauricette, merci pour ces mots du grand Jacques. Bonne année à tous.

Odile 11/01/2013 18:50

Bonjour M. Hidalgo, nous sommes toujours là, à faire chorus avec vous et les amis de la chanson.
Il y un déjà, je finissais le livre sur Jacques Brel (de Marc Robine), et je vous envoyais mes vœux en empruntant les siens.
Rien n’a changé, ils sont toujours d'actualité...
Je vous souhaite donc à vous et Mauricette une très belle année 2013.
Très amicalement
Odile

bonifassi Eliane 11/01/2013 00:45

Je lis et relis avec plaisir ces pages qui arrivent.
Mais désolée je ne commente pas, j'ai si peu de talent en la matière.
Franchement, je déguste vos articles, en parfaite adhésion.
Je voulais vous remercier pour ce que vous faites en faveur de la chanson et pour notre plaisir.
Très bonne et heureuse année, Monsieur Hidalgo

Fred Hidalgo 11/01/2013 14:29



Merci, chère Eliane, pour ces paroles qui sont un réconfort pour la suite… Il y a de
quoi s’interroger, en effet, devant le silence d’autrui quand on s’évertue justement à encourager le dialogue, la solidarité et l’esprit d’initiative. « Ohé, de la mappemonde, chantait le merveilleux Bernard Haillant, y a-t-il encore du monde ? » On
pourrait même croire que les vœux de Jacques Brel ont fini par devenir caducs, que ce besoin de « résister à l’enlisement et à l’indifférence de
notre époque », qu’il ressentait et prônait si fort dès 1968, a fini avec le temps par s’incliner face aux tristes réalités – « aux vertus négatives » – d’une société de consommation destinée à une majorité silencieuse et passive. Je veux croire avec vous qu’il n’en est rien
et qu’il n’est pas vain de continuer à… faire chorus.



Moustache de Paname 08/01/2013 17:34

Longue vie à "Si ça vous chante",
bonne et belle continuation
car quelles que soient les embûches...
... quand on chante il fait beau !
A l'occasion écoutez voir MY SONG FOR RENAUD (sur YouTube http://lnk.ms/dVKD5)... T'as des mots plein la tête Et puis t'as mal au coeur Mais toujours tu t'entêtes Elle est sauvage ta fleur...