Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SI ÇA VOUS CHANTE (le blog de Fred Hidalgo)
  • SI ÇA VOUS CHANTE (le blog de Fred Hidalgo)
  • : Parce que c’est un art populaire entre tous, qui touche à la vie de chacun et appartient à la mémoire collective, la chanson constitue le meilleur reflet de l’air du temps : via son histoire (qui « est la même que la nôtre », chantait Charles Trenet) et son actualité, ce blog destiné surtout à illustrer et promouvoir la chanson de l’espace francophone ne se fixera donc aucune limite…
  • Contact

Profil

  • Fred Hidalgo
  • Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.
  • Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.

Site de Fred Hidalgo

Journaliste, éditeur, auteur
À consulter ICI

Recherche

Facebook

La Maison de la chanson vivante
   (groupe associé au blog)
 

Jean-Jacques Goldman, confidentiel
  (page dédiée au livre)

Livres

22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 15:48

La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses…

 

Comme le fabuleux interprète de cette chanson, le temps qui passe ne faisant rien à l’affaire, je continue de m’interroger (et d'apprendre) sur la vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses. En particulier en ce 22 juillet (« remember » l’an dernier ?), où cinquante articles exactement sonnent à l’horloge de Si ça vous chante

Cinquante « numéros » déjà ?! À quoi bon, tout ça, dirait Gainsbourg ? Je sais seulement que la vie est plus forte que tout… et que la chanson en est sa plus belle expression, le plus beau réceptacle de nos sentiments. Alors, sans autre commentaire, je nous offre ce merveilleux moment de tendresse (signé Jean-Loup Dabadie pour les paroles et Philip Green pour la musique : merci messieurs !), qui date de 1974. « No comment » ? Un avertissement quand même : que celui ou celle qui n’a jamais versé une larmichette à l’écoute de cette chanson passe son chemin, il ou elle n’a rien à faire ici. Ça oui, au moins, je le sais !

 



NB. Cinquante articles déjà : c’est le Top 50 de Si ça vous chante ! Créé le 18 novembre 2009 (voir « En guise de prologue »), cet outil de promotion de la chanson, qui fait suite à la cessation de parution prématurée de la revue Chorus (voir « C’était menti »), est entré dès la mi-mars 2010 dans le « Top des blogs » francophones (classement international réalisé et réactualisé tous les quinze jours par l’ensemble des hébergeurs de l’espace francophone), sans autre soutien que votre bouche à oreille ! Non seulement il y est entré, mais il y reste ! Cela vaut bien une « spéciale dédicace » : un grand MERCI à vous tous qui le fréquentez avec assiduité, qui lui êtes fidèles et, mieux encore, qui ne cessez d’en parler autour de vous et d’inciter vos amis et relations aimant la chanson à s’y inscrire – bref, de faire chorus avec Si ça vous chante… comme l’ami Boby Lapointe et sa leçon ludique de blog sommaire (cf. « Blog, mode d’emploi »).

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Hidalgo - dans En bref et en vrac
commenter cet article

commentaires

Annie LAPEYRE 26/10/2012 19:07

Merci Jean-Pierre

Pour ce lien: l'occasion d'une belle découverte.

DOUTON Jean-Pierre 26/10/2012 16:29

Je sais... aussi... que beaucoup de grands poètes de la chanson sont voués aux gémonies de l'oubli qui les noie " de sac et de cordes " et qu'il faut des lieux comme celui-ci pour entretenir la
flamme et encourager tous ceux qui, bon an mal an, marchent dans leurs pas.
Voilà pour la question " à quoi bon, tout ça ?"
Quant au père Gabin ( " Mon vieux Gabin, mon vieux Grisbi" l’interpellait Ferré dans une version de " Les temps difficiles" ) c'est une bonne occasion de rappeler ceci :
http://namaste-baba.blogspot.fr/2011/08/leo-ferre-jean-gabin-de-sacs-et-de.html

Madeleine M 31/07/2010 17:08


« on ne sait jamais » - « on croit toujours »

Je ne sais pourquoi : le piano ? La portée philosophique de la chanson ?
Toujours est-il que, à la fin de cette vidéo, j'ai immédiatement enchaîné avec «Faut faire avec» de François Morel (album Collection particulière - 2006 )

http://www.deezer.com/fr/music/francois-morel/collection-particuliere-161127#music/francois-morel/collection-particuliere-161127

Merci de nous avoir fait redécouvrir la chanson de Gabin. Un grand monsieur à voir et à revoir.


Bernard Ascal 28/07/2010 19:44


Cher Fred,

Je fais sans doute partie des « silencieux », et pourtant…
Pourtant je suis de ceux, fort nombreux, qui lisaient de la première à la dernière ligne chaque numéro de Chorus et je suis de ceux maintenant, même si me manquent le grain du papier et l’odeur de
l’encre, qui parcourent les pistes — de celles de la Russie à celles de la Gaspésie — empruntées par Si ça vous chante. C’est dire si ton opiniâtreté, ta persévérance, tes choix éthiques ont
suscité, au long des années, la fidélité de tes lecteurs, ont entretenu l’esprit d’éveil. C’est dire aussi la réussite de l’équipe Chorus.

Abonné dès l’annonce du numéro « 1 », je me suis repu des grands dossiers mais tout autant, je peux te l’assurer, des critiques de livres rédigées par Serge Dillaz, des approches historiques
proposées par Michel Trihoreau, des bilans sur la vie chansonnière à Madagascar ou au Congo — un heureux tressage entre la revue et mes liens avec l’Afrique. J’ai lu et relu les pages consacrées à
Christine Sèvres, à Robert Desnos, à Pierre Akendengué ou à cet absent de toutes les histoires littéraires mais dont les textes, depuis plus d’un demi-siècle, font l’objet de régulières créations
scéniques et parutions discographiques, au trop méconnu Gaston Couté (1880 -1911) auquel notre ami commun Marc Robine avait consacré un disque en 1979.

Marc et Chorus : indissociables comme sont indissociables Marc et la collection « Poètes & Chansons » à laquelle il s’est pris à rêver sitôt sa monumentale « Anthologie de la Chanson Française
» réalisée et qu’il a pu concrétiser en début d’année 2002 et diriger jusqu’à sa disparition le 26 août 2003. Au terme de beaucoup d’hésitations, une évidence s’est imposée à François Dacla et à
moi-même : cette collection tant souhaitée par Marc devait vivre. C’était, pensions-nous aussi, notre meilleur témoignage d’amitié.

Nous venons de faire paraître le 64e album, à mon tour, je me prends à rêver : Marc les approuve tous.

Je ne sais, Fred, si « la poésie est une arme chargée de futur »* mais qu’elle soit un « feu central » et que ce feu soit consubstantiel aux « lendemains qui chantent », cela oui.Que ce feu
permette au Phénix de refaire ses forces avant le nouvel envol…

* Selon Gabriel Celaya ( Blog « Si ça vous chante » du 18 novembre 2009)

Bernard Ascal, 27 juillet 2010


eMmA 27/07/2010 07:25


Arrivée de chez Annie Lapeyre grâce à la naissance de son blog.
J'aime beaucoup cette très belle chanson (surtout la partie "chantée") qui donne le frisson... En plus Gabin ressemble beaucoup à mon beau-père parti trop vite.
C'est vrai que le temps ne fait rien à l'affaire.
Bonne journée,
eMmA